Ledito IMAGE 1 1024x576

« Nous nous tenons comme des sourciers »

« Nous nous tenons comme des sourciers »

Le voilà ! Riche de ses promesses, faisant monter la sève, percer les feuilles tendres et éclore les bourgeons multicolores ! Le voilà ! Le printemps. Comme chaque année, après les mois mornes de l’hiver, il nous surprend par la force de vie qui renait. Une fois encore, la vie est plus forte.

Intelligence des calendriers et du temps liturgique, nous arrivons bientôt à la fête de Pâques. Après le temps des traversées, des pertes de repère, des angoisses et de l’échec, Pâques célèbre la puissance de la vie, plus forte que toute mort. C’est bien le sens de la résurrection : la mort n’aura pas le dernier mot dans notre vie.

J’ai du goût en ces jours à contempler la douce puissance de la vie qui renaît, de la vie qui ne se laisse pas museler, de la vie qui resurgit là où elle a semblé éteinte. Les magnolias en fleurs m’enchantent, le soleil levé avant moi me réjouit, la luminosité plus intense élargit mon espace intérieur.

Avec le printemps, reviennent les énergies et les projets nouveaux. Nos étudiants actuels préparent doucement leur envol vers la suite de leur parcours avec leurs candidatures. Et nous commençons à recevoir les prochains. C’est l’heure ! L’heure d’accueillir ceux qui s’adressent à nous. Entrer en formation c’est espérer du neuf pour sa vie. Et c’est à cet endroit que nous nous tenons, formateurs, enseignants, intervenants. Comme des sourciers qui croient au printemps, et à la vie plus forte. Qui s’engagent pour soutenir nos étudiants dans leur recherche vocationnelle, leur choix d’une formation pour être des professionnels solidaires, leur désir d’une vie pleine de sens.

Oui, il est bon de sentir à nouveau ce bouillonnement de la vie ! Beau printemps et belles fêtes de Pâques à chacun de vous, amis de l’IFF Europe.